Budget, réforme du travail, facture énergétique: ce que contient le plan du gouvernement De Croo

www.levif.be
lecture 7 min
assez facile
Après une longue nuit de discussions, le gouvernement fédéral est tombé d'accord ce mardi matin sur le budget 2022 et les dossiers qui y sont liés, dont la réforme du marché du travail, la relance et les mesures pour lutter contre l'augmentation des prix de l'énergie, a annoncé le cabinet du Premier ministre, Alexander De Croo.
Réduction du déficit budgétaire

Le gouvernement fédéral a procédé, pour son budget 2022, à un effort combiné de 2,4 milliards d'euros, soit 0,5% du PIB, a indiqué mardi le Premier ministre Alexander De Croo en conférence de presse.

Cet effort combiné se répartit comme suit : 2 milliards d'effort net (0,4% du PIB), et 408 millions d'euros de politique nouvelle. Cette politique dit permettre une amélioration du solde total de quelque 10 milliards d'euros. "On a décidé de faire un effort considérable, de 2,4 milliards, soit davantage que ce que demande l'Europe", a indiqué le Premier ministre. "On est dans un moment où il faut combiner les deux (effort et investissement)."

Des mesures concrêtes pour contrer la hausse énergétique

L'un des plus gros dossiers était la hausse de la facture énergétique. Un accord de principe avait déjà été annoncé lundi soir. Le tarif social de l'énergie sera prolongé durant le premier trimestre 2022 pour les 880.000 personnes les plus vulnérables. Une réduction de 80 euros leur sera en outre accordée afin de réduire l'effet des prix élevés. La facture d'énergie sera par ailleurs simplifiée et une norme énergétique sera instaurée pour contenir les hausses de prix.

Oui, l'urgence énergétique nécessite de soutenir les plus fragiles. Je me suis battu pour qu'un chèque énergie de 80 euros allège la facture des familles les plus précarisées, en plus de la prolongation du tarif social jusqu'au printemps prochain ! #promessetenue #ps — Pierre-Yves Dermagne (@PYDermagne) October 12, 2021

Le budget pour le chèque énergie est de 72 millions d'euros. Pour l'extension du tarif social, également décidée, un budget de 208 millions d'euros est alloué. Le fonds électricité et gaz fera d'ailleurs l'objet d'un financement unique à concurrence de 16 millions d'euros.

Autre coup de pouce financier pour les familles: la déduction fiscale pour la garde d'enfants est augmentée à 14 euros par jour et par enfant.

Réforme du marché du travail

Des réformes…
Le Vif
Lire tout l'article