Accueil / culture / cinema

"Dune" : Denis Villeneuve réussit la meilleure adaptation du roman culte

www.lalibre.be
lecture 3 min
assez facile
Denis Villeneuve respecte l'esprit de l'œuvre de Frank Herbert dans un blockbuster qui résiste à la tentation du spectaculaire.
"Les rêves font de bonnes histoires". Ces mots prononcés avant qu'apparaisse le logo de la Warner résument parfaitement Dune, rêve littéraire de Frank Herbert, monument de la science-fiction paru en 1965. Mais rêve jusqu'ici maudit sur le grand écran : un projet par Alejandro Jodorowsky, avorté au début des années 1970, une version par David Lynch en 1984, qui a divisé fans et critiques. Et finalement, cette version par le Canadien Denis Villeneuve, dont la sortie a été postposée pour cause de pandémie.

L'essence du roman

Le résultat est à la hauteur de l'attente suscitée par le film. Si les scénaristes et Denis Villeneuve ont dû opérer des coupes claires pour transposer ce roman dense, situé dans un futur très lointain (en l'an 10191de l'ère de la Guilde spatiale), ils en préservent l'essence. Ou, plutôt, l'Épice, cette substance la plus précieuse du vaste Imperium galactique. Elle est nécessaire aux voyages interstellaires. On ne la trouve que sur une seule planète, l'aride et hostile Arrakis, appelée Dune par ses habitants, les Fremen. Ses immenses étendues désertiques sont hantées par des vers géants qui attaquent la moindre source de vibration.

Le duc Leto Atréides (Oscar Isaac) reçoit la régence de Dune, au détriment du baron Harkonnen (Stellan Skarsgard) et de son neveu, le…
Alain Lorfèvre
Lire tout l'article