"La Belgique peut être fière de ses maisons de repos et de soins"

trends.levif.be
lecture 6 min
assez facile
Alors que le secteur a fait l'objet de vives critiques lors de la crise sanitaire, Sébastien Berden, responsable du segment immobilier de santé chez Cofinimmo, relativise. "La crise a montré l'importance de pouvoir héberger et soigner dans des infrastructures modernes adaptées", dit-il.
En 2005, Cofinimmo, alors principalement investisseur en bureaux, faisait très prudemment ses premiers pas sur le marché belge de l'immobilier de santé. Trois ans plus tard, il entamait son expansion internationale dans ce segment immobilier spécifique sur le territoire français. Cofinimmo détient aujourd'hui dans huit pays européens des positions d'une valeur de 3 milliards d'euros environ. Il fait ainsi figure, avec Aedifica entre autres, de principal investisseur dans l'immobilier de santé en Europe continentale.

...

En 2005, Cofinimmo, alors principalement investisseur en bureaux, faisait très prudemment ses premiers pas sur le marché belge de l'immobilier de santé. Trois ans plus tard, il entamait son expansion internationale dans ce segment immobilier spécifique sur le territoire français. Cofinimmo détient aujourd'hui dans huit pays européens des positions d'une valeur de 3 milliards d'euros environ. Il fait ainsi figure, avec Aedifica entre autres, de principal investisseur dans l'immobilier de santé en Europe continentale. La part de l'immobilier de santé dans le portefeuille Cofinimmo ne cesse de croître. Début 2021, l'entreprise a étendu son rayon d'action aux marchés de l'immobilier de santé irlandais et italien, et a renforcé sa position sur le marché espagnol des maisons de repos et de soins. Elle a en outre enrichi son portefeuille feuille belge de cinq centres d'hébergement et de soins au travers de contributions en nature. Quelques investissements plus modestes ont également été réalisés en Belgique, en Allemagne, en Finlande et aux Pays-Bas. Au mois de mars, la part de l'immobilier de santé dans le portefeuille global de Cofinimmo passait la barre des 60%, importante pour les investisseurs. Les sociétés immobilières réglementées (SIR) ayant investi à hauteur de minimum 60% dans l'immobilier de santé bénéficient en effet d'un précompte mobilier réduit de 15% sur les dividendes. "Les autorités belges n'ont toutefois pas la même définition de…
Laurenz Verledens
Lire tout l'article