La "Boum 2" à Bruxelles : la police intervient à l'aide d'autopompes pour disperser la foule présente au bois de la Cambre

www.rtbf.be
lecture 8 min
facile
La police est sur ses gardes ce samedi à Bruxelles. Un mois après la "Boum" une "Boum 2" est annoncée au bois de la...
Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo

La Boum 2 : éviter que le scénario du 1er avril - 01/05/2021

La Boum 2 : éviter que le scénario du 1er avril - 01/05/2021 Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo

Publié à 10h58 - Mis à jour il y a 48 minutes

La police est sur ses gardes ce samedi à Bruxelles. Un mois après la "Boum" une "Boum 2" est annoncée au bois de la Cambre. Un événement que les organisateurs veulent festif. Mais tout le monde a encore en tête les images des policiers à cheval le 1er avril dernier. Dès ce samedi matin, les forces de l'ordre sont apparues en nombre dans les rues de la capitale. Présence renforcée, surveillance et diffusion de messages de prévention, notamment à l'aide de drones. Si nécessaire, le mot d'ordre est d'intervenir mais uniquement en cas de non-respect des règles Covid. Plusieurs groupes se sont réunis, d'abord sur la place Flagey à Bruxelles. Ils ont ensuite été dispersés centaines personnes se sont dirigées vers le centre-ville tandis que d'autres ont rejoint le Bois de la Cambre. En fin d'après-midi, les tensions au bois de la Cambre ont commencé. Les forces de l'ordre sont, à l'heure d'écrire ces lignes (aux alentours de 18h), commencé à faire usage des autopompes et de gaz lacrymogènes. Voici le suivi des événements heure par heure.

Un début matinal et en mouvement

Dès ce samedi matin, aux alentours de 11h, a été organisé à la gare centrale de Bruxelles. Plus de cent personnes ont participé à cette performance. De la musique était jouée par un groupe dans la gare et les participants dansaient dans le hall principal et l'escalier. L'ambiance était bon enfant. Toutefois, bon nombre de participants ne respectaient pas les mesures de distance nécessaires, ni l'obligation du port de masque. Des gens de tout âge étaient présents, notamment des familles avec de…
Lire tout l'article