Le coronavirus n'arrête en rien la cybercriminalité, au contraire…

parismatch.be
lecture 5 min
standard
Les tentatives de hameçonnage en ligne liées au covid-19 se multiplient. En un mot comme en cent, soyez d'une extrême prudence sur internet !
Technologie

Les tentatives de hameçonnage en ligne liées au covid-19 se multiplient. Un phénomène qui peut se « retrouver amplifié » par « l'accroissement de l'usage numérique lié aux mesures de confinement »… En un mot comme en cent, soyez d'une extrême prudence sur internet ! Voici une série de conseils.

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) met en garde contre une forte augmentation de faux messages concernant le coronavirus, par sms également. Le centre a reçu 4.811 signalements sur le sujet depuis le 13 février. Il relance donc sa campagne de sensibilisation.

Le confinement de millions de salariés à travers le monde, contraints de travailler de chez eux pour limiter la propagation du coronavirus, suscite un nombre sans précédent de cyberattaques et de tentatives d'intrusions numériques, selon des experts en sécurité informatique.

« On n'a jamais rien vu de tel », assure de son côté Sherrod DeGrippo, responsable des menaces au sein de la société de cybersécurité Proofpoint. « On voit des campagnes avec plusieurs centaines de milliers de messages qui exploitent la crise du coronavirus », ajoute-t-elle. « Quand quelqu'un travaille de chez lui, la menace est similaire à celle qui existe dans un aéroport ou un café Starbucks. Vous n'avez simplement pas la protection que vous pourriez avoir sur votre lieu de travail », explique Mme DeGrippo.

Masques et gels en ligne de mire

Les faux messages diffusent des offres pour des masques de protection, des gels hydroalcooliques et d'autres produits. Ils dirigent aussi vers de faux sites d'information ou de fausses collectes de fonds prétendument destinées aux victimes du virus. Leur objectif est en réalité d'extorquer des informations personnelles, des données bancaires voire de contaminer un ordinateur.

L'entreprise de sécurité Check Point…
Rédaction Paris Match Belgique
Lire tout l'article