Les tops, les flops et les interrogations après le 'Grand Prix' de Belgique

motorsport.nextgen-auto.com
lecture 8 min
assez facile
Formule 1 | Après chaque Grand Prix, Nextgen-Auto.com vous propose de retrouver les « tops » et les « flops » identifiés par la rédaction. Qui mérite d'être (...)
Après chaque Grand Prix, Nextgen-Auto.com vous propose de retrouver les « tops » et les « flops » identifiés par la rédaction. Qui mérite d'être applaudi ? Qui, au contraire, doit être critiqué ? Enfin, quels sont les points d'interrogation ou ambiguïtés, qui devront être suivis avec intérêt lors des prochains Grands Prix ? Découvrez-le ci-dessous !

Les Tops.

Top n°1 : George Russell évidemment

C'est évidemment George Russell qui occupe la première place de ces tops, après le Grand Prix de Belgique, pour nous avoir fait tant vibrer durant la Q3 de samedi dernier. Chacun se souvient encore de la surprise et de l'admiration qu'il a ressenties quand George Russell avait signé le meilleur temps provisoire de la Q3, et surtout quand Lewis Hamilton, venant juste après, échouait à la 2e place, derrière la Williams. Tout le monde s'est alors dit et si… avant que Max Verstappen ne signe finalement la pole position. Mais qu'importe : le tour de George Russell, conclu à seulement 3 dixièmes de la Red Bull, en intermédiaires usés, un tour « très impressionnant » (dixit Toto Wolff) ou « phénoménal » (Christian Horner), est peut-être l'un des plus grands de ces dix dernières années, au moins, en F1.

« J'ai été assez surpris d'entendre ça, pour être honnête » réagissait, humble, George Russell quand on lui faisait part des superlatifs du paddock sur son tour. « Je veux dire, il y a eu des performances de qualification assez exceptionnelles, surtout de la part des deux gars avec moi dans le top 3 sur la grille. Mais je ne pense pas vraiment à ce genre de choses. C'est évidemment toujours agréable d'entendre des trucs positifs sur vous. » Rendons-nous compte : George Russell a pris des risques énormes dans sa Williams, plus à l'aise que jamais, allant par exemple 10 km/h plus vite que Max Verstappen au Raidillon ou à Pouhon.

Son podium confirmé le lendemain est peut-être la seule bonne nouvelle de ce dimanche étrange. George Russell n'a aucunement volé cette 2e place : il est…
Alexandre C.
Lire tout l'article