Masters Madrid - "L'objectif est de gagner un match" : Medvedev affiche ses doutes sur terre battue

www.eurosport.fr
lecture 7 min
facile
MASTERS MADRID – Daniil Medvedev fait ses grands débuts sur terre battue cette semaine dans la capitale espagnole. S'il est à la lutte pour la 2e place mondiale
Le sprint final avant Roland est lancé et Daniil Medvedev est à la traîne. A l'instar de Dominic Thiem, le numéro 3 mondial va se tester pour la première fois de la saison sur terre battue à Madrid cette semaine, à un peu moins d'un mois du coup d'envoi du Majeur parisien (30 mai-13 juin). Mais contrairement à l'Autrichien, cette reprise tardive n'a rien de volontaire : un test positif au covid-19 la veille de son entrée en lice à Monte-Carlo l'a contraint à revoir ses plans et à perdre un temps précieux d'adaptation en compétition sur une surface qu'il n'apprécie guère. L'intéressé lui-même en convient, pour un joueur de son standing, ses ambitions sont quelque peu limitées.

Et pour cause, Medvedev ne compte toujours aucune victoire ni à Madrid (deux participations), ni à Rome (deux participations), ni à Roland-Garros (quatre participations). L'objectif est donc simple. "Comme je le dis toujours, c'est un pas après l'autre pour moi. Donc mon but pour les trois tournois, Rome, Roland-Garros et Madrid, c'est de gagner au moins un match dans chacun d'entre eux. Bien sûr, quand je commence un tournoi, l'objectif principal, c'est de le gagner. Mais c'est plus dur sur terre battue que sur dur pour moi, donc je m'ajusterai, j'essaierai de faire de mon mieux, et j'espère montrer du bon tennis, parce que c'est le plus important", a-t-il annoncé.

ATP Madrid Bautista a gagné un combat de gladiateurs contre Cecchinato : le résumé de sa victoire IL Y A 4 HEURES

Mes coups, mes déplacements et même mon physique ne conviennent pas à la surface

Mais pourquoi le longiligne Russe a-t-il tant de mal à s'épanouir sur ocre ? Résident monégasque comme Novak Djokovic, il a, a priori, tout loisir de s'entraîner dans un cadre idyllique pour apprivoiser la surface. Et puis, il n'est pas non plus du genre à être rebuté par la longueur des échanges et la lenteur de la terre, lui qui est l'un des métronomes les plus performants du circuit en fond de court. Il insiste pourtant : "Mes…
Maxime Battistella
Lire tout l'article