«Nicolas» sur le phénomène «Hélène et les garçons» et sa relation avec Hélène: «Je me suis dit 'je vais enfin

www.sudinfo.be
lecture 3 min
facile
Ils sont apparus sur nos petits écrans en 1992… et y sont toujours. Le phénomène générationnel a défié l'épreuve du temps. Aujourd'hui, le public continue de se bousculer là où passent les héros d'«Hélène et les garçons», devenus «Les mystères de l'amour». Et c'est justement en pleine séance de dédicaces, au festival de La Rochelle – là où se sont posées les caméras du documentaire «Dorothée, Hélène et les garçons: génération AB Productions» – que le toujours séduisant Patrick Puydebat (Nicolas) a évoqué avec nous ces années de folie, ces amours et amitiés qui en sont nées et cette longévité «sans précédent»…
Ils sont apparus sur nos petits écrans en 1992… et y sont toujours. Le phénomène générationnel a défié l'épreuve du temps. Aujourd'hui, le public continue de se bousculer là où passent les héros d'« Hélène et les garçons », devenus « Les mystères de l'amour ». Et c'est justement en pleine séance de dédicaces, au festival de La Rochelle – là où se sont posées les caméras du documentaire « Dorothée, Hélène et les garçons : génération AB Productions » – que le toujours séduisant Patrick Puydebat (Nicolas) a évoqué avec nous ces années de folie, ces amours et amitiés qui en sont nées et cette longévité « sans précédent »…

Le fait d'attirer, 25 ans plus tard, encore des jeunes téléspectateurs sur « Les mystères de l'amour », c'est dû à quoi ?

Là, il faut saluer le génie de Jean-Luc Azoulay (producteur, créateur, auteur…) qui, à travers les scénarios, a rajeuni un peu la distribution……
Par sudinfo.be
Lire tout l'article