Pattie Maes, professeure au célèbre MIT: "Oui, un monde meilleur nous attend"

trends.levif.be
lecture 7 min
assez facile
Il y a un peu plus de trente ans, Pattie Maes faisait partie des premières femmes à obtenir un diplôme d'informaticienne en Belgique. Aujourd'hui, elle enseigne au MIT, une université américaine spécialisée dans les domaines de la science et de la technologie, dont la réputation n'est plus à faire. Selon elle, les femmes s'y connaissent autant que les hommes en technologie, voire plus. " Les hommes voient la technologie comme de la technologie, les femmes réfléchissent au pourquoi. "
Quand Pattie Maes a commencé ses études d'informatique, dans les années 80, six filles étaient inscrites dans son année, contre 35 garçons. Après les examens, quatre filles avaient réussi, ainsi que quatre garçons. "La majorité des filles avaient réussi, ce qui n'était pas le cas de la majorité des garçons", raconte Pattie Maes. "Évidemment, c'était en partie dû à l'autoselection : les filles qui choisissent une orientation typiquement masculine sont encore plus motivées. Mais quand même : les garçons avaient fait preuve de beaucoup de confiance en eux. Après les examens, nous avions obtenu de meilleurs résultats que tous ces garçons très surs d'eux."

...

Quand Pattie Maes a commencé ses études d'informatique, dans les années 80, six filles étaient inscrites dans son année, contre 35 garçons. Après les examens, quatre filles avaient réussi, ainsi que quatre garçons. "La majorité des filles avaient réussi, ce qui n'était pas le cas de la majorité des garçons", raconte Pattie Maes. "Évidemment, c'était en partie dû à l'autoselection : les filles qui choisissent une orientation typiquement masculine sont encore plus motivées. Mais quand même : les garçons avaient fait preuve de beaucoup de confiance en eux. Après les examens, nous avions obtenu de meilleurs résultats que tous ces garçons très surs d'eux."Pattie Maes fut l'une des premières femmes inspirantes dans le domaine de la technologie en Belgique. Elle a étudié à la VUB, la première université flamande à proposer une formation en informatique. Elle a ensuite obtenu un doctorat en intelligence artificielle à la VUB et a fait son stage au sein de Xerox PARC, le centre de recherche du géant américain Xerox, situé dans la Silicon Valley. Elle est ensuite arrivée au Massachusetts Institute of Technology (MIT), d'abord en tant que visiting professor avant d'être nommée professeure en 1991. Au MIT, elle mène des recherches sur les interactions entre les êtres humains et la technologie. Elle a reçu un doctorat…
Trends Tendances
Lire tout l'article