Raoul Hedebouw, le communisme à visage jovial

www.lesoir.be
lecture 3 min
facile
Le 5 décembre, il deviendra le nouveau président du PTB. Un parti qui doit à la bonhomie de son porte-parole une part de son succès. Une séduction qu'il va tenter d'exercer sur le nord du pays.
Ce n'est pas un prénom, c'est du « branding ». Raoul, c'est le produit phare du PTB. A tel point que le 5 décembre prochain, il prendra la présidence de l'ex-formation maoïste. Nanti, à n'en point douter, d'un plébiscite stalinien. Mais à part lui, qui d'autre ? La question paraît…
Par Pascal Lorent
Lire tout l'article