Y a pas que Netflix pendant le confinement: voici d'autres alternatives pour occuper vos soirées

www.lalibre.be
lecture 3 min
assez facile
Pourquoi ne pas profiter du confinement pour explorer le cinéma d'auteur. Petite liste de quelques plateformes incontournables à découvrir durant les longues soirées qui s'annoncent.
Depuis le début du confinement, il y a deux semaines déjà, la bande passante d'Internet est en surchauffe! Celles et ceux qui restent enfermés chez eux consomment en effet beaucoup plus de vidéo à la demande. À tel point que des géants comme Netflix ou YouTube ont dû consentir à réduire de 25% la qualité de l'image pour soulager le débit de données.

Un catalogue de 5000 films

Installés à Paris, les serveurs de la plateforme UniversCiné sont, eux aussi, à la limite de l'implosion. Consacrée essentiellement au cinéma d'auteur européen, cette plateforme gérée par les producteurs et distributeurs indépendants belges propose quelques 5000 films en VOD (location de 2,99€ à 4,99€ pour les nouveautés).

En version SVOD (vidéo à la demande par abonnement), UniversCiné propose UnCut. À partir de 7,99€/mois (avec un premier mois gratuit), on peut plonger dans pas moins de 1850 films. Parmi les derniers ajouts, on peut citer Mademoiselle de Park Chan-wook, le très beau La Prière de Cédric Kahn, La fille inconnue des frères Dardenne avec Adèle Haenel, Paris Pieds Nus de Gordon et Abel ou encore Le Départ (photo ci-dessous). Premier film de Jerzy Skolimowski tourné en dehors de la Pologne, cette production belge emmenée par Jean-Pierre Léaud décrocha l'Ours d'or à Berlin en 1967.

À noter que, d'ici quelques semaines, UnCut et UniversCiné laisseront la place à une plateforme européenne unique, intitulée Sooner.

© D.R.

Une offre éditorialisée

Lancée en 2007 sous le nom The…
Hubert Heyrendt
Lire tout l'article