Cinq bons plans pour faire le plein de jazz

www.ledevoir.com
lecture 3 min
assez facile
Février marquera l'arrivée du dernier volet d'un triptyque d'albums de Dominique Fils-Aimé
Ce que seront l'hiver et le printemps jazz sur le plan discographique demeure un brin mystérieux : les étiquettes et distributeurs dévoilent peu leur jeu, au-delà de quelques parutions plus proches. Une première sélection ramène la liste à cinq propositions attendues, que voici. Des suggestions de Guillaume Bourgault-Côté.

Dominique Fils-Aimé, Three Little Words, Ensoul Records

(12 février)

Février devient un rendez-vous quasi annuel pour Dominique Fils-Aimé. Deux ans pile après le remarquable et très remarqué Stay Tuned !, qui suivait d'un an Nameless, l'auteure-compositrice-interprète montréalaise complétera le mois prochain son triptyque d'albums qui explorent les héritages de la musique afro-américaine. Il y a la forme : ce soul-jazz-R&B soigné et inspiré. Mais il y a aussi le fond : ces enjeux sociétaux (sur le racisme, notamment) que Dominique Fils-Aimé met habilement sur la table à chaque chanson et qui donnent à son projet une résonance et une profondeur rares.

Charles Lloyd, Tone Poem, Blue Note (12 mars)

Quatre-vingt-deux ans et une pertinence renforcée à chaque album. D'année en année, le saxophoniste Charles Lloyd enrichit d'un projet à l'autre une œuvre déjà immense. Il remet ça le 12 mars sur l'étiquette Blue Note avec Tone Poem, qu'il présente entouré de son groupe The Marvels (Bill Frisell, Reuben Rogers, Eric Harland et Greg…
Guillaume Bourgault-Côté
Lire tout l'article