Coronavirus. Les chercheurs d'Harvard veulent plus de « mauvais » tests, mais rapides et pas

hyeres.maville.com
lecture 3 min
assez facile
Info Hyères Coronavirus Les chercheurs dHarvard veulent plus de « mauvais » tests mais rapides... Hyères
L'adage selon lequel le mieux est l'ennemi du bien s'illustre tragiquement dans la stratégie inadéquate de dépistage du Covid-19 aux États-Unis, arguent des chercheurs qui prônent l'adoption de tests rapides à un dollar, peu précis mais répétables plusieurs fois par semaine par toute la population.

Michael Mina, professeur d'épidémiologie à Harvard, milite depuis des semaines pour ce qu'il a appelé des tests de mauvaise qualité, « nuls » ou plus familièrement « merdiques » (« crappy »). L'idée est de s'affranchir du modèle actuel de tests moléculaires de haute précision (les tests PCR), qui sont encore trop rares dans une large partie des États-Unis - pays le plus touché par le virus -, pour lesquels les gens font souvent la queue des heures, et attendent des jours, voire une semaine, pour les résultats.

Il a proposé que l'agence américaine des médicaments (FDA) autorise la mise sur le marché de tests rapides, faits à la maison à partir d'une bandelette de papier qui changerait de couleur en un quart d'heure pour…
Lire tout l'article