A la une / Planète / Deuxième confinement

Covid-19 : alors que la seconde vague atteint son pic, « tous les ingrédients sont là pour un nouveau rebond de l'épidémie »

www.lemonde.fr
lecture 5 min
assez facile
Avec un taux de reproduction en baisse, le cap des 5 000 cas nouveaux par jour fixé pour sortir des restrictions de circulation lourdes pourrait être atteint fin décembre. Les experts appellent à se préparer pour éviter une troisième vague.
Le ministre de la santé Olivier Véran, lors de son point hebdomadaire sur la pandémie de Covid-19, le 19 novembre à Paris. BERTRAND GUAY/AFP

« Ce n'est pas parce que le niveau de la marée a baissé que nous pouvons sortir en toute quiétude dans la rue. » D'une phrase, le ministre de la santé, Olivier Véran, a résumé, jeudi 19 novembre lors de son point hebdomadaire, la posture d'équilibriste que tente de tenir le gouvernement alors que les premiers signaux de reflux de la deuxième vague de Covid-19 commencent à se manifester.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Olivier Véran sur la crise du Covid-19 : « Il y a des signes d'amélioration, mais nous n'avons pas encore vaincu le virus »

Si la circulation du virus en France est, depuis quelques jours, moins rapide, il est encore trop tôt pour crier victoire, et la population doit maintenir ses efforts pour empêcher de nouvelles contaminations. Autrement dit : « Ce n'est pas parce que ça baisse que c'est bas », a insisté le ministre.

En effet, il y a actuellement 32 345 personnes malades du Covid-19 hospitalisées en France, soit un niveau supérieur à celui du pic de la première vague. Mais le pic du 12 novembre, où 32 654 personnes étaient hospitalisées, est…
Delphine Roucaute, Chloé Hecketsweiler
Lire tout l'article