Crise d'Octobre : « Quand vous enlevez quelqu'un, vous êtes responsable de sa vie. »

ici.radio-canada.ca
lecture 8 min
facile
On a négocié pour M. Cross, mais pas pour mon père, dénonce le fils de Pierre Laporte en entrevue.
L'enlèvement du ministre Pierre Laporte par le Front de libération du Québec (FLQ) en 1970 a été un tournant décisif dans la crise d'Octobre; sa mort, le paroxysme. Dans une entrevue avec Anne-Marie Dussault, le fils du ministre, Jean Laporte, consent à revenir sur ce drame pour honorer la mémoire d'un père disparu prématurément.

Jean Laporte avait 11 ans quand c'est arrivé. Il en a 61 aujourd'hui.

À 11 ans, quand vous perdez votre père, vous perdez la personne qui est sans doute, avec votre mère, la personne la plus importante de votre vie.

Saint-Lambert, Québec, le 10 octobre 1970. Jean Laporte joue au ballon-chasseur avec des amis du voisinage. Les parents de ces derniers les font rentrer dans la maison, sans autres explications.

À la télévision, le garçon voit sa propre maison, devant laquelle sont massées au moins 200 personnes.

J'ai demandé ce qui se passait. On a fermé la télévision et on m'a dit que ma sœur allait venir me chercher.

Sa sœur, Claire, de 10 ans son aînée, est arrivée à bord d'une voiture de police. À la maison, c'est là que j'ai appris que mon père avait été enlevé.

Jean Laporte, fils de Pierre Laporte, a livré son témoignage à Anne-Marie Dussault à l'occasion du cinquantième anniversaire de la crise d'Octobre et de la disparition de son père, Pierre Laporte, qui a trouvé la mort aux mains du Front de libération du Québec (FLQ) le 17 octobre 1970 à Saint-Hubert. Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

L'entrevue de Jean Laporte avec l'animatrice Anne-Marie Dussault sera diffusée à RDI, le lundi le 12 octobre 2020 à 19 h, dans le cadre d'une édition spéciale de 24/60.

C'était arrivé plus tôt dans la soirée.

Devant sa résidence de la rue Robitaille, Pierre Laporte, ministre de l'Immigration, du Travail et de la Main-d'œuvre du Québec, joue au football avec Claude, son neveu de 17 ans. Comme le premier ministre Robert Bourassa est en visite officielle à New York, c'est lui, le vice-premier ministre, qui est aux commandes des affaires…
Anne Marie Lecomte
Lire tout l'article