Des robots tondeuses ultra connectés : tour d'horizon

www.futura-sciences.com
lecture 3 min
assez facile
Apparus il y a 25 ans, les robots tondeuses n'ont cessé d'évoluer. Aujourd'hui, ils sont ultra connectés, capables d'entretenir tous les types de terrain, qu'ils soient petits, grands, étroits, en...
pente... Rien ou presque ne les arrête.

Cela vous intéressera aussi [EN VIDÉO] Quand les robots s'invitent à la maison Dans notre quotidien, la robotique risque de prendre de plus en plus de place. Dans cette vidéo, Jean-Claude Heudin nous explique de A à Z ce qu'est la robotique domestique. © Futura-Sciences

Pour assurer la tonte d'un jardin d'une surface de 125 m2 jusqu'à 5.000 m2, un robot tondeuse a besoin de deux choses : une base pour recharger ses batteries et qu'on lui fixe des limites. Ces dernières sont matérialisées par un câble périphérique enterré dans le sol à quelques centimètres de profondeur ou fixé sur la pelouse par des cavaliers. Une fois ces éléments installés, un robot tondeuse s'occupe de la tonte en totale autonomie, même dans les passages étroits. Selon le modèle, il peut gravir une pente comprise entre 25 et 45 % (voire 70 % pour le robot 4x4 d'Husqvarna).

Des robots ultra connectés

Concentrés de technologie, les robots tondeuses sont programmables depuis un écran de contrôle ou depuis votre canapé avec votre smartphone et une application dédiée (Works Landroid, Roboconnect Cub cadet, Husqvarna, Automower Connect, Stihl iMOW...). Selon les fabricants et modèles, les robots tondeuses embarquent toute la panoplie de connexion…
Lire tout l'article