Humour et enseignement

voir.ca
lecture 7 min
assez facile
[Ce texte paraîtra dans le prochain numéro de la revue À Bâbord, qui complète avec lui sa 11 ème…
[Ce texte paraîtra dans le prochain numéro de la revue À Bâbord, qui complète avec lui sa 11 ème année. La revue vit essentiellement de ses abonnements.]

À Charb

L'humour a-t-il sa place dans l'enseignement? Peut-on apprendre grâce à lui? A-t-il des vertus pédagogiques?

La réponse à ces questions est certainement positive et je suis convaincu que les artisans de Charlie Hebdo souhaitaient, tout autant que faire rire, donner à penser et faire réfléchir.

En cela, ils et elles s'inscrivaient dans une tradition littéraire appelée satire, très ancienne puisqu'elle remonte à l'Antiquité.

Satire et éducation

Pratiquer la satire, cela consiste à se moquer d'une personne, d'une institution, d'une pratique ou d'une croyance, en en faisant ressortir les défauts par des procédés comme l'exagération, la parodie, la diminution.

En mettant ainsi à jour, par la moquerie, ce que ces institutions, personnes, etc. ont de ridicule ou d'indéfendable, la satire nous invite à les réévaluer et, peut-on espérer, à les changer. Elle réalise de la sorte une des grandes fonctions sociales de l'humour, qui est de dévoiler nos travers en nous invitant à les corriger : par là, la satire, on le voit, accomplit bien une fonction pédagogique.

Vous l'avez deviné : en un sens, on retrouve de la satire tous les jours dans tous les grands journaux, puisque les caricatures accomplissent en images ce que la satire fait avec des mots.

Vous l'avez aussi deviné : de la satire, c'est aussi ce que font à la télévision des émissions comme The Daily Show, de Jon Stewart, aux Etats-Unis, les Guignols de l'info, en France, de même qu'Infoman ou ICI Laflaque, au Québec.

Mais comment, précisément, la satire parvient-elle à provoquer ce rire qui voudrait faire réfléchir? Comment, surtout, évite-t-elle ce terrible piège qui serait de heurter sans faire penser, de blesser sans inviter à changer — peut-être même en renforçant ce qu'on voulait affaiblir?

Ce sont là des questions bien délicates et aux…
Normand Baillargeon
Lire tout l'article