Le FLQ sans frontières

www.ledevoir.com
lecture 7 min
assez facile
En 1970, les enlèvements au Québec sont apparus en écho à ce qu'il se passait déjà dans plusieurs autres pays.
Le 5 octobre 1970, à Westmount, la cellule Libération du Front de libération du Québec (FLQ) enlève le diplomate James Richard Cross. Cinq jours plus tard, la cellule Chénier enlève Pierre Laporte, vice-premier ministre et ancien journaliste anti-duplessiste. Une semaine plus tard, on retrouve le corps de celui-ci dans le coffre d'une voiture, en bordure d'un terrain vague d'une compagnie d'aviation, à l'aéroport de Saint-Hubert.

La crise d'Octobre se tisse d'ordinaire sur la base de ces deux événements. Pour Louis Fournier, auteur de FLQ, histoire d'un mouvement clandestin,« ce qui est important est de savoir pourquoi le FLQ a existé ». Ce mouvement révolutionnaire constitue, à son sens, un symptôme vif des problèmes sociaux et politiques présents dans la société québécoise des années 1960. « Le FLQ est le symptôme d'une maladie. Et cette maladie n'est pas tout à fait guérie, même si les choses ont bien changé depuis. »

À lire aussi Les autres textes du dossier Crise d'octobre

Le climat mondial de ces années turbulentes est alors porté par l'espoir d'une révolution globale, explique l'ancien journaliste, dont le travail sur le FLQ constitue désormais une référence. Il se souvient du climat de l'époque pour y avoir lui-même baigné, dans la mouvance révolutionnaire de mai 1968 en France. « On pensait, à cette époque, que la révolution était possible. Et ça a été la plus grande erreur de notre vie ! Tout le monde voulait faire la révolution. Le FLQ s'inscrit dans une époque, avec la révolution cubaine, la révolution algérienne, la guerre au Vietnam, les luttes en Irlande, au Pays basque, tout ça sous un vent de marxisme. »

Si le FLQ fait aujourd'hui partie de l'histoire, explique Fournier, il ne faut pas oublier que c'est parce qu'il a d'abord fait partie de nos vies. « Il y avait au Québec une oppression politique et économique à l'origine de ce soulèvement. Le contexte international lui était favorable. »

Un mouvement international

En 1970, lorsque des…
Jean-François Nadeau
Lire tout l'article