Le Rocket a dominé Toronto sans pouvoir l'emporter

www.rds.ca
lecture 3 min
assez facile
Après une pause de neuf jours, le Rocket de Laval a été en mesure dominer les Marlies de Toronto 60 à 33 au chapitre des lancers, mais il s'est incliné par le pointage de 4 à 3 en prolongation.
MONTRÉAL –

Les Marlies ont trouvé le moyen de l'emporter avec moins de 11 secondes à écouler à la prolongation grâce à but de Nic Petan.

Tout de même, le Rocket devient champion de la division canadienne en vertu de ce point.

Un peu comme le Canadien, le Rocket est privé d'une multitude de joueurs importants. Alors que des blessures ont tenu Ryan Poehling, Joseph Blandisi, Joël Teasdale, Michael Pezzetta et Cale Fleury à l'écart du jeu, Alex Belzile se retrouve avec l'escouade de réserve du Tricolore.

Ça n'a pas empêché le Rocket de multiplier les attaques vers le filet de Joseph Woll qui a été étincelant en plus de recevoir l'aide de ses poteaux à cinq reprises ! Uniquement lors de la deuxième période, le Rocket a obtenu 27 lancers pour un total de 60 dans le match, respectivement un sommet cette saison et un sommet dans l'histoire du Rocket.

« Quand t'as une longue pause comme celle-ci, je dis toujours que je ne sais pas dans quel état d'esprit les gars vont être. J'ai trouvé que les gars étaient très bons même surpris de notre rythme en première période. C'est sûr que le résultat n'était pas celui qu'on voulait, mais je regarde toujours les performances et quand tu doubles une équipe pour les lancers, habituellement, tu fais de bonnes choses. Dans l'ensemble, l'attitude a été extraordinaire. Je…
Éric Leblanc
Lire tout l'article