Les travaux parlementaires passeront en forme hybride vendredi à Ottawa

www.ledevoir.com
lecture 2 min
assez facile
Les néodémocrates s'allient aux libéraux pour faire passer la mesure jeudi soir.
Les libéraux ont pu compter sur l'appui des néodémocrates pour imposer le retour de la forme hybride aux travaux parlementaires.

Jeudi matin, la Chambre a adopté une motion de clôture, assurant un vote avant la fin de la journée pour faire passer la motion du gouvernement qui permettra aux élus, jusqu'en juin 2022, de participer soit en personne, soit via écrans, aux débats des Communes et des comités parlementaires.

Les bloquistes et les conservateurs s'échinaient, depuis la veille, à dénoncer ce qu'ils voient comme un plan libéral pour se défiler, en n'étant pas obligés de se présenter à Ottawa, en personne.

« Là, on discute de "on va-tu siéger ?", "on va-tu pas siéger ?", avec la complicité du club-école du Parti libéral, alors qu'on devrait être ici, en train de régler les problèmes, rencontrer les ministres, maintenant ! », a hurlé à pleins poumons le député bloquiste Denis Trudel, en Chambre.

« Avec un système hybride, c'est possible de rester ici, en Chambre […] chaque jour si le député le veut », lui a répondu Mark…
Lina Dib
Lire tout l'article