Mort de Pierre Laporte: un témoin raconte

www.journaldequebec.com
lecture 4 min
facile
Il y a 50 ans, le Québec vivait un moment marquant de son histoire durant la crise d'Octobre de 1970.
Il y a 50 ans, le Québec vivait un moment marquant de son histoire durant la crise d'Octobre de 1970, caractérisée par l'enlèvement, et puis la mort, de l'ancien ministre du Travail Pierre Laporte.

• À lire aussi: Une crise d'Octobre racontée autrement

• À lire aussi: Crise d'Octobre 70: Québec ne demandera pas d'excuses à Ottawa

Mychel St-Louis, jadis journaliste pour CKAC, n'oubliera sans doute jamais le jour où la dépouille de M. Laporte a été trouvée dans le coffre d'une voiture abandonnée à proximité de l'aéroport de Saint-Hubert.

Mis à part les policiers et les membres des Forces armées, M. St-Louis est l'un des seuls témoins oculaires de la scène du 17 octobre 1970.

Tout a débuté par un coup de fil que le journaliste a reçu en soirée lui indiquant qu'un communiqué avait été laissé pour lui dans un présentoir de la salle Port-Royal à la Place des Arts de Montréal.

«Je me suis présenté ici. À l'époque, ce n'était pas piétonnier, on pouvait se garer devant la Place des Arts. J'ai laissé le véhicule et je suis entrée et j'ai été au présentoir en question. Et effectivement, sous la cinquième ou sixième brochure, j'ai trouvé le communiqué en question», se remémore l'homme.

De retour dans le véhicule, Mychel St-Louis prend connaissance du document. Il constate le sérieux de ce qui y est écrit. Comme plusieurs communiqués transmis par le Front de libération du Québec (FLQ) avant celui-ci se sont avérés…
TVA Nouvelles
Lire tout l'article