Musicien de rue à 12 ans

www.journaldequebec.com
lecture 3 min
facile
Robert Alexander Bourget Kay est le plus jeune musicien de rue à s'être vu octroyer un permis d'amuseur public par la Ville de Québec, l'été dernier.
Si tous les passants qui déambulent dans les rues du Vieux-Québec s'étonnent lorsqu'ils entendent le musicien de rue Robert Alexander, ce n'est pas seulement parce qu'il joue avec un immense talent des airs comme Imagine, de John Lennon, ou un des grands standards du jazz. C'est aussi parce que le violoniste virtuose n'a que 12 ans.



Cet été, le jeune homme s'est rendu presque chaque semaine sous la porte Saint-Jean. Chapeau vissé sur la tête, avec son petit amplificateur et sa tablette électronique, l'étui ouvert devant lui, il décroche inévitablement un sourire au visage de ceux qui passent.

Photo Stevens LeBlanc

De l'autre côté de la rue, une dame, assise sur le trottoir, en retrait, l'applaudit entre chacune des pièces qu'il enchaîne, de Starmania à Claude Dubois, en passant par les Beatles. Il s'agit de sa mère, Sophie Bourget, témoin de l'étonnement des passants « très généreux » envers son fils, souligne-t-elle.

Sophie Bourget a cinq enfants, et tous jouent du violon, même les deux derniers, des jumeaux de dix ans. Imaginez le retour de…
Sandra Godin
Lire tout l'article