Qui a tué Mario Bachand?

www.journaldequebec.com
lecture 3 min
facile
Comme journaliste, il y a des histoires qui vous captent, qui deviennent presque une obsession.
• À lire aussi: Le seul assassinat politique prémédité de l'histoire du Canada?

Depuis 2010, j'ai développé un intérêt croissant, avec mon collègue et ami du Devoir Dave Noël, pour l'incroyable histoire du meurtre de Mario Bachand, un felquiste, à Paris, le 29 mars 1971, quelques mois après la crise d'Octobre.

D'abord, ce sont des aspects très rares de cet événement qui intriguent : il est manifestement politique. Et c'est l'un des seuls – voire le seul – meurtres clairement prémédités, dans la courte histoire du Front de libération du Québec (FLQ), qui aura causé près de 10 morts.

Ce meurtre nous plonge dans des aspects un peu oubliés du FLQ, que l'on examine habituellement sous l'angle exclusif des enlèvements d'octobre 1970. D'abord, le premier réseau du FLQ, celui de 1963, auquel Bachand a participé. Puis il nous en révèle les ramifications internationales : les déplacements de felquistes aux États-Unis, à Cuba, en France, en Algérie, en Jordanie ; leurs liens avec des groupes révolutionnaires de l'époque : les Black Panthers, les Weathermen, le FLN algérien, les Palestiniens, etc.

S'ajoute évidemment son aspect non résolu. Personne n'a vraiment été inquiété – et encore moins arrêté – en lien avec ce crime, lequel est la trame de la série documentaire Le dernier felquiste auquel j'ai participé et qui sera disponible au Club illico à partir du 1er…
https://www.journaldequebec.com/auteur/antoine-robitaille
Lire tout l'article