Quoi retenir du «traitement choc»?

www.ledevoir.com
lecture 5 min
assez facile
Couvre-feu, retour en classes, fermetures: voici ce qu'il faut retenir des annonces.
Un « traitement choc » pour casser la courbe de contamination à la COVID-19 : le premier ministre Legault a dévoilé mercredi soir un train de mesures restrictives pour aider le Québec à gagner la « course contre la montre » qui se joue présentement. Couvre-feu, retour en classes, fermeture : voici ce qu'il faut retenir des annonces.

Couvre-feu de 20 h à 5 h.

Pour la première fois depuis 1918, un couvre-feu sera imposé au Québec à compter de samedi, 9 janvier, et jusqu'au 8 février. Il sera ainsi interdit de se trouver à l'extérieur de son domicile entre 20 h et 5 h du matin, « hormis dans le cas d'exceptions justifiant le déplacement, par exemple pour bénéficier de soins de santé, pour des raisons humanitaires ou pour effectuer un travail considéré prioritaire ».

Les épiceries et dépanneurs devront fermer à 19 h 30. Des exceptions ? Les dépanneurs où il y a une station-service, et les pharmacies. Celles-ci « ne pourront vendre que des médicaments et des produits essentiels, tandis que les stations-service ne pourront vendre que de la nourriture, de l'essence et des produits pour véhicules routiers ».

Quant aux restaurants, ils pourront continuer d'offrir un service de livraison après 19 h 30.

Pour les itinérants, M. Legault a indiqué qu'on « souhaite qu'ils soient à l'intérieur », dans les refuges. « Il y a assez de place », a-t-il dit.

Amendes de 1000 $ à 6000 $.

Ce sont les policiers du Québec qui seront chargés de faire appliquer le couvre-feu. Et ils pourront imposer des amendes de 1000 $ à 6000 $ à « ceux qui seraient à l'extérieur sans raison » après 20 h, a expliqué M. Legault. La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbeault, précisera jeudi le modus operandi de l'opération. Le premier ministre a reconnu mercredi que plusieurs détails restent à attacher.

Écoles primaires ouvertes.

Ce fut « le sujet le plus débattu » à Québec, a affirmé François Legault mercredi. Et même s'il y a eu des éclosions dans les classes du Québec, il estime qu'il…
Guillaume Bourgault-Côté
Lire tout l'article