Repêchage d'expansion : Martin Lemay ne sait pas si Jonathan Drouin serait choisi

www.danslescoulisses.com
lecture 3 min
très facile
Ça va mal pour lui.
Dire que ça va mal pour Jonathan Drouin serait un euphémisme. Pourquoi?

Parce qu'il n'a que trois buts à ses 52 derniers matchs. Parce qu'il voit des analystes le reléguer sur le quatrième trio, lui demander d'en donner plus ou même vouloir l'échanger.

Il produit moins qu'à sa première saison dans la LNH (quatre buts en 70 matchs) et il ne se salit pas assez le nez aux yeux de bien des gens.

Pas besoin de continuer. On voit le portrait.

DSLM // Le #92 n'a que 4 passes à ses 11 derniers matchs et n'a pas trouvé le fond du filet depuis le 23 février. Drouin a avoué récemment que la blessure au poignet qu'il a subi l'an dernier l'embête toujours. La chronique de @ChantalMachabee ➡ https://t.co/pN5hzE5g9w pic.twitter.com/rRFR1Swevi — 91.9 Sports (@919sports) April 8, 2021

Cela fait en sorte qu'en ce moment, même si Dominique Ducharme lui donne des outils pour tenter de s'en sortir, il n'y arrive pas. Il ne livre pas la marchandise au niveau offensif.

Et c'est ce qui fait en sorte que Martin Lemay se questionne à savoir s'il pourrait bel et bien être laissé pour compte au moment du repêchage d'expansion.

À ses yeux, pour se mériter un salaire de 5.5 M$ par année sans couper au filet, il faut avoir un atout prédominant. Que ce…
Médérick Lefebvre
Lire tout l'article