Christophe Henning revient sur le Goncourt, attribué cette année à Hervé Le Tellier pour son roman

rcf.fr
lecture 3 min
assez facile
Christophe Henning revient sur le Goncourt, attribué cette année à Hervé Le Tellier pour son roman "L'anomalie" (éd. Gallimard).
Confinement oblige, les dix jurés du prix Goncourt ne se sont pas retrouvés chez Drouant pour délibérer autour d'une bonne table, mais leur travail n'en pas moins été savamment concocté. C'est avec gourmandise qu'ils ont lu les livres de cette rentrée littéraire, histoire de s'évader un peu, et c'est un très bon roman, "L'Anomalie", qui l'emporte cette année.

Un roman palpitant

Un roman étonnant, palpitant, construit méthodiquement par son auteur, Hervé Le Tellier, qui est aussi président de l'Oulipo, autrement dénommé "l'ouvroir de littérature potentielle", un atelier d'écriture expérimental fondé par Raymond Queneau en 1960. Avant d'écrire, le membre de l'Oulipo se fixe des contraintes qui vont, du coup, marquer son roman. Hervé Le Tellier a par exemple choisi d'écrire ses différents chapitres en fonction de ses personnages. Ainsi le tueur à gage évoluera dans un chapitre aux allures de polar, le pilote de ligne dans un scénario catastrophe, et ainsi de suite. Et ça tombe bien : l'auteur nous décrit le destin…
Lire tout l'article