Commentaire hebdomadaire de Raiffeisen

www.allnews.ch
lecture 4 min
assez facile
La Chine et 14 autres pays de l'Asie-Pacifique se sont associés pour former la plus grande zone de libre-échange au monde.
Big, bigger, biggest – Le plus grand pacte de libre-échange au monde. Après huit années de négociations, la Chine a finalisé dimanche dernier le plus grand pacte de libre-échange au monde avec 14 autres Etats de l'Asie-Pacifique. Celui-ci comprend 29% du volume des échanges commerciaux internationaux qui touchent plus de deux milliards de consommateurs, donc environ 30% de la population mondiale, presqu'autant que celle des Etats de l'Union européenne (UE) qui représente 33%. Ce partenariat «Regional Comprehensive Economic Partnership» (RCEP) comprend la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et les dix membres de l'«Association of South East Asian Nations» (ASEAN): Brunei, le Vietnam, le Laos, le Cambodge, la Thaïlande, le Myanmar, la Malaisie, Singapour, l'Indonésie et les Philippines. A l'origine, l'Inde devait être, elle aussi, membre de cette alliance. Mais ce pays se retira fin 2019 des négociations car il n'était pas prêt à délaisser sa politique économique protectionniste de manière suffisante. L'un des principaux objectifs du pacte RCEP est l'abaissement progressif des droits de douane. Ceci a pour but de délester le commerce entre les Etats. Le but final est d'abandonner les droits de douane pour près de 90% de toutes les denrées. Contrairement aux autres traités multilatéraux, aucune limite n'a été décidée pour les subventionsou règles étatiques permettant depréserver la propriété industrielle. Les prescriptions pour la protection des employés, des consommateurs ou de l'environnement ne figurent pas non plus dans ce traité.

Quant aux USA, cette alliance devrait avoir un goût amer, notamment pour le président Donald Trump encore…
Raiffeisen Suisse Cio Office
Lire tout l'article