José Mourinho à l'AS Roma, l'art du rebond

www.letemps.ch
lecture 2 min
standard
Viré le 19 avril par Tottenham, l'entraîneur portugais ne sera resté que quinze jours sans club. Ses résultats sont de plus en plus décevants, mais le «Special One» conserve une aura particulière
Le sacre de l'Inter Milan d'Antonio Conte, champion d'Italie à quatre journées de la fin, après onze ans d'attente (et neuf scudetti consécutifs pour la Juventus), a ravivé le souvenir de la saison 2009-2010 auréolée d'un triplé inédit (Coupe-Championnat-Ligue des champions) et considérée comme le chef-d'œuvre ultime de José Mourinho. Cela remonte à loin, mais il faut bien essayer de…
Laurent Favre
Lire tout l'article