Michael Saylor : "100 000 milliards $ finiront par atterrir dans le Bitcoin"

www.cointribune.com
lecture 9 min
facile
✅ Alex McShane a interviewé Michael Saylor pour Bitcoin Magazine. L'ITW s'intitule : The predator Prey Dynamics of Bitcoin. En voici la traduction
Alex McShane a interviewé Michael Saylor pour Bitcoin Magazine . L'ITW s'intitule : The predator Prey Dynamics of Bitcoin. En voici la traduction parcellaire.

« Toutes les entreprises de cette planète sont assises sur un bilan normalement composé de liquidités et de crédits. À quelques exceptions près, tout le monde détient de la monnaie fiat locale. L'alternative à la monnaie fiat est de convertir cet argent en dette souveraine de court terme (faible risque).

Mais le fait est que la monnaie fiat et les titres de dette perdent de la valeur. Ils ont toujours perdu de la valeur. Et le rythme de dépréciation accélère. En période de prospérité, ils se déprécient de 7 % par an et de 10 %, 15 % ou 20 % par an en période de crise. Si tu es au Venezuela, en Argentine ou au Liban, ils se déprécient à 60-80% par an. C'est de l'hyperinflation.

Il y a un an, nous avions dans notre bilan 500 millions $ et nous savions que la dépréciation allait atteindre 15 % par an pendant quatre ans. C'est ce qui nous a poussé à adopter le bitcoin.

Il y a de nombreuses façons de voir le bitcoin. Tu peux le considérer comme une propriété numérique, une monnaie numérique ou une énergie numérique. Si tu le caractérises comme une propriété numérique, alors j'ai acheté un bloc de propriété de 500 millions $ dans le cyberespace. Si tu le caractérises comme de la monnaie numérique, alors j'ai acheté pour 500 millions $ d'une monnaie que personne ne peut plus imprimer. Si tu le caractérises comme de l'énergie numérique, alors nous avons de l'énergie numérique immuable sous forme de bitcoin.

L'énergie numérique détenue dans le bitcoin ne souffre d'aucune perte avec le temps. Aucun coût pour la déplacer. Aucun coût pour la conserver. Aucune contrainte sur son stockage. La demi-vie du bitcoin est l'éternité.

Pourquoi ne pas convertir son bilan d'un actif qui se déprécie en un actif qui s'apprécie ? C'est ce que nous avons fait. Nous avons croqué dans la pomme en août 2020. Depuis, le bitcoin a…
Nicolas Teterel
Lire tout l'article