Première publication scientifique grâce aux données du télescope Cheops

www.rts.ch
lecture 3 min
assez facile
La première publication scientifique utilisant des données fournies par le télescope Cheops vient de paraître dans le journal "Astronomy & Astrophysics". L'étude décrit l'une des planètes les plus extrêmes connues.
Cette exoplanète, nommée WASP-189b, tourne en orbite autour de l'étoile HD 133112, hors de notre système solaire, a indiqué lundi dans un communiqué l'Université de Berne, qui dirige le projet Cheops en collaboration avec l'Université de Genève. L'exoplanète se situe à 322 années-lumière de la Terre et mesure une fois et demie la taille de Jupiter, la plus grosse planète de notre système solaire.

"WASP-189b est vingt fois plus proche de son étoile que la Terre du Soleil", décrit Monika Lendl, astrophysicienne à l'Université de Genève, citée dans le communiqué. Cette proximité conduit à une "température extrême" de l'exoplanète. Les observations de Cheops ont permis d'évaluer cette température à 3200 degrés Celsius.

Absence de nuages

WASP-189b a un côté jour permanent et un côté nuit permanent, lit-on dans le communiqué. Grâce à Cheops, les chercheurs ont…
Radio Télévision Suisse
Lire tout l'article