Un logiciel d'IA crée une "nouvelle" chanson de Nirvana, "Drowned in the Sun",

intelligence-artificielle.developpez.com
lecture 6 min
assez facile
Le projet "Lost Tapes of the 27 Club", récemment lancé, utilise un logiciel d'intelligence artificielle pour créer des chansons dans le style des musiciens décédés à l'âge de 27 ans. L'un des titres présentés s'intitule "Drowned in the Sun", et il est assez proche de la reproduction d'une chanson de Nirvana écrite par Kurt Cobain lui-même. Avec ses guitares d'ouverture qui commencent par être discrètes avant d'atteindre un crescendo sur le refrain, le morceau rappelle le tube...
Des ingénieurs ont transmis l'ancien catalogue de Nirvana à l'algorithme d'intelligence artificielle de Google, Magenta, qui l'a analysé à la recherche d'éléments récurrents, puis a développé un morceau entièrement nouveau. La voix dans "Drowned in the Sun" est cependant 100 % humaine, fournie par Eric Hogan, chanteur du groupe Nevermind d'Atlanta, qui reprend le répertoire de Nirvana. Mis à part cela, les créateurs de la chanson affirment que presque tout, des tournures de phrases à la performance téméraire de la guitare, est l'œuvre d'ordinateurs.La chanson n'est qu'une des sorties de Lost Tapes of the 27 Club, un projet développé par l'organisation à but non lucratif Over the Bridge, qui met en lumière les problèmes de santé mentale dans l'industrie musicale. Leur intention étant d'attirer l'attention sur la tragédie de la mort par suicide de Cobain et sur la manière dont les musiciens encore en vie peuvent se faire aider en cas de dépression.D'autres titres de Lost Tapes générés par l'IA s'inspirent de Jim Morrison, Jimi Hendrix et Amy Winehouse, qui, comme Cobain, sont morts à 27 ans. Selon Over the Bridge, 71 % des musiciens déclarent souffrir d'anxiété et de crises de panique, et 68 % ont connu la dépression, lit-on sur le site Web du projet. Les tentatives de suicide sont deux fois plus fréquentes dans l'industrie musicale que dans le grand public, d'après le groupe.« Ce problème n'a pas seulement été ignoré. Il a été romancé, par des choses comme le 27 Club – un groupe de musiciens dont les vies ont toutes été perdues à seulement 27 ans », a déclaré le groupe dans une déclaration.« Et si tous ces musiciens que nous aimons bénéficiaient d'un soutien en matière de santé mentale ? », a expliqué Sean O'Connor, qui fait partie du conseil d'administration d'Over the Bridge et qui travaille également comme directeur de la création chez l'agence de publicité Rethink. « D'une certaine manière, dans l'industrie de la musique, [la dépression] est normalisée et…
Lire tout l'article