À qui votre algorithme va-t-il nuire ? Pourquoi les entreprises doivent penser l'IA malveillante dès à présent

www.zdnet.fr
lecture 8 min
standard
La mise en place de systèmes d'IA éthiques pourrait apporter un avantage concurrentiel clé aux entreprises qui adoptent une technologie responsable.
De l'engagement de Google à ne jamais créer des applications d'IA qui pourraient causer des dommages, aux "principes d'IA" de Microsoft, en passant par la défense de l'équité et de la transparence d'IBM dans toutes les questions algorithmiques : les grandes entreprises de technologie promeuvent une IA responsable. Et il semble que les autres entreprises, grandes et petites, suivent le mouvement.

Les statistiques parlent d'elles-mêmes. Alors qu'en 2019, à peine 5 % des organisations avaient élaboré une charte éthique qui définissait la manière dont les systèmes d'IA devaient être développés et utilisés, la proportion a bondi à 45 % en 2020. Des mots clés tels que "agencement humain", "gouvernance", "responsabilité" ou "non-discrimination" deviennent des éléments centraux de l'IA de nombreuses entreprises. Le concept de technologie responsable, semble-t-il, fait lentement son chemin de la salle de conférence à la salle du conseil d'administration.

Ce regain d'intérêt pour l'éthique, malgré les dimensions complexes et souvent abstraites du sujet, a été largement motivé par les diverses pressions exercées par les gouvernements et les citoyens pour réglementer l'utilisation des algorithmes. Mais selon Steve Mills, responsable de l'apprentissage machine et de l'intelligence artificielle au Boston Consulting Group (BCG), l'IA responsable pourrait aussi jouer en faveur des entreprises de nombreuses façons. "Les 20 dernières années de recherche nous ont montré que les entreprises qui adoptent les objectifs et les valeurs de l'entreprise améliorent leur rentabilité à long terme", explique Mills au ZDNet. "Les clients veulent être associés à des marques qui ont des valeurs fortes, et cela n'est pas différent. C'est une véritable chance de construire une relation de confiance avec les clients".

publicité

Le bad buzz de l'IA touche les grandes entreprises

Le défi est de taille. Au cours des dernières années, il semble que des principes d'IA soigneusement rédigés n'aient…
Daphne Leprince-Ringuet
Lire tout l'article