A la une / Société / Affaire Benalla

Alexandre Benalla jugé en septembre pour les violences commises en marge du 1er-Mai et l'affaire des passeports diplomatiques

www.lemonde.fr
lecture 4 min
standard
L'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron est accusé d'avoir molesté des manifestants en marge du défilé du 1er-Mai en 2018 et d'avoir continué à utiliser, pendant plusieurs mois, des passeports diplomatiques après son licenciement de l'Elysée.
Alexandre Benalla, en septembre 2018. THIBAULT CAMUS / AP

Alexandre Benalla, ancien collaborateur d'Emmanuel Macron, sera jugé du 13 septembre au 1er octobre 2021 pour des violences commises lors du 1er-Mai en 2018 et l'utilisation frauduleuse de passeports diplomatiques, a annoncé, mardi 4 mai, le tribunal correctionnel de Paris.

Le tribunal a ordonné, lors d'une audience de procédure, la jonction des deux affaires pour « une bonne administration de la justice ». Les révélations du Monde, en juillet 2018, montrant Alexandre Benalla, alors chargé de mission à l'Elysée, coiffé d'un casque à visière des forces de l'ordre frappant un manifestant sur la place de la Contrescarpe à Paris, avaient entraîné un scandale politique.

Lire aussi Affaires Benalla : la chronologie complète pour tout comprendre

Violences en marge du défilé du…
Le Monde avec AFP
Lire tout l'article