A la une / Société / Antiterrorisme

Attaque à Paris : six gardes à vue en cours, les enquêteurs cherchent à authentifier une vidéo

www.lemonde.fr
lecture 4 min
standard
Dimanche soir, le principal suspect de l'attaque, trois anciens colocataires de son appartement de Pantin, son petit frère et une connaissance étaient toujours en garde à vue.
A Paris, le 25 septembre, à proximité des anciens locaux du journal « Charlie Hebdo », peu après l'attaque. BENJAMIN GIRETTE POUR « LE MONDE »

Près de quarante-huit heures après l'attaque au hachoir à Paris, l'enquête antiterroriste se poursuivait, dimanche 27 septembre, autour du parcours du principal suspect qui a reconnu vouloir s'en prendre à la rédaction de Charlie Hebdo.

Les enquêteurs s'intéressent tout d'abord à l'identité de celui que le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard, a qualifié dès vendredi d'« auteur principal » de l'attaque, qui a fait deux blessés graves devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : cet homme se présente comme Hassan A., âgé de 18 ans, né à Mandi Bahauddin, au Pakistan.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Attaque près des anciens locaux de « Charlie Hebdo » à Paris : ce que l'on sait du principal suspect

Inconnu des services spécialisés sous cette identité, l'homme « parle un peu le français, mais bénéficie d'un traducteur en ourdou pour sa garde à vue », selon une source proche de l'enquête. L'identité d'Hassan A. correspond à celle d'un jeune homme entré en France encore mineur, il y a trois ans.

Pris en charge par l'Aide sociale à l'enfance dans le Val-d'Oise jusqu'à sa majorité en août dernier, il n'aurait présenté « aucun signe de radicalisation », selon le conseil départemental. Il avait fait l'objet d'un rappel à la loi en juin pour le port d'une arme blanche, un tournevis ou une feuille de boucher, selon les sources. Selon une source proche de l'enquête, Hassan A. envisageait de se lancer dans une formation aux métiers du bâtiment.

Deux des domiciles présumés de ce principal suspect, présenté comme « itinérant », ont été perquisitionnés vendredi, un hôtel…
Le Monde avec AFP
Lire tout l'article