Coronavirus : L'obligation vaccinale pour les personnels soignants entre en application ce mercredi

www.20minutes.fr
lecture 3 min
standard
A partir de ce mercredi, ceux et celles qui ne peuvent justifier d'une première dose de vaccin ou d'une contre-indication médicale verront leurs contrats suspendus
L'ultimatum a expiré. Deux mois après son annonce par Emmanuel Macron, l'obligation vaccinale s'applique à tout le système de soins, au sens large. L'obligation vaccinale contre le Covid-19 est entrée en vigueur ce mercredi pour 2,7 millions de professionnels : hôpitaux, maisons de retraite, libéraux, aides à domicile, pompiers et pompières, ambulanciers et ambulancières, mais une petite minorité n'a toujours pas reçu de première dose.

Ceux qui ne peuvent justifier d'une première injection, d'une contre-indication vaccinale ou d'une contamination récente « ne peuvent plus exercer leur activité », selon la loi du 5 août. Pour les salariés concernés, cela doit se traduire par la suspension immédiate du contrat de travail, sans rémunération – à moins d'utiliser des jours de congés pour retarder l'échéance. Combien seront-ils dans ce cas ? Des milliers sans doute, même si les estimations varient du simple au décuple selon les sources. D'après Santé publique France (SpF), qui se base sur des échantillons de l'Assurance maladie, au 12 septembre 89,3 % des soignants avaient reçu au moins une dose dans les structures accueillant des personnes âgées dépendantes (Ehpad, USLD).

Probablement peu de…
20 Minutes avec AFP
Lire tout l'article