Coronavirus : la somme de toutes les peurs

www.journal-aviation.com
lecture 5 min
assez difficile
Coronavirus : la somme de toutes les peurs. Cela ne fait pas encore un mois que l'épidémie de coronavirus touche
L'édito CoronavirusAAPAOACIIATA Coronavirus : la somme de toutes les peurs Romain Guillot IL Y A 9 HEURES | 514 mots Photo © R Guillot / Le Journal de l'Aviation - tous droits réservés

À la peur d'une infection au Covid-19, à la peur liée à une mise en quarantaine en fonction des évolutions géographiques de l'épidémie, à la peur des annulations de vols, à la peur des pénuries sur place ou tout simplement à la simple crainte de rater son séjour touristique pour cause d'environnement peu propice, s'ajoute aussi désormais la peur d'un ralentissement économique mondial. Et même si ces menaces sont bien réelles, difficile de ne pas y voir aussi une peur qui tient assurément plus du fantasme que du rationnel, et qui se propage bien plus rapidement que l'épidémie elle-même, un phénomène largement catalysé par les chaînes d'infos en continu et par les réseaux sociaux.

Comme l'indiquait il y a quelques jours seulement Andrew Herdman, le président de l'AAPA (Association of Asia Pacific Airlines), les compagnies aériennes de la région vivent clairement une nouvelle période difficile, subissant un véritable « stress » en devant s'adapter extrêmement rapidement à des baisses de flux de passagers. Elles étaient déjà particulièrement malmenées par les effets de la guerre commerciale en vigueur entre les États-Unis et la Chine depuis près de deux ans. Mais les compagnies asiatiques sont tout aussi capables, pour la plupart, de rebondir à nouveau dès que sonnera la fin de l'épidémie.

Évidemment, la crise du coronavirus aura sans doute des répercutions financières sur le transport aérien mondial et beaucoup cherchent à le quantifier, à…
Lire tout l'article