Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara souhaite modifier la Constitution

www.lepoint.fr
lecture 4 min
standard
Le président ivoirien a annoncé ce lundi 6 janvier que le projet de modification de la Constitution sera soumis au Parlement au premier trimestre 2020.
Le chef de l'État ivoirien qui s'adressait aux diplomates et corps constitués ce lundi 6 janvier à l'occasion de la présentation des vœux du nouvel an à la salle des pas perdus du palais présidentiel d'Abidjan a annoncé qu'il soumettra au Parlement des modifications de la Constitution dans le courant du premier trimestre 2020. Objectif : « la rendre plus cohérente » et « tenir compte des observations que j'ai reçues depuis lors du comité de rédaction de la constitution », a déclaré Alassane Ouattara.

Lire aussi Côte d'Ivoire – RHDP : Alassane Ouattara reste à la barre jusqu'en 2020

Ambiance de pré-campagne électorale

Alors que la présidentielle de 2020 doit se tenir au mois d'octobre – dix ans après la terrible crise postélectorale de 2010-2011 qui fit 3 000 morts – la tension est montée d'un cran en décembre, quand le premier candidat déclaré, Guillaume Soro, s'est vu accuser par la justice de son pays d'avoir préparé « une insurrection civile et militaire » pour s'emparer du pouvoir. Dans ce contexte, le président Ouattara se veut rassurant, notamment sur les intentions d'exclusion. « Je voudrais rassurer les uns et les autres qu'il ne s'agit pas de caler qui que ce soit. Comme je l'ai dit, tout le monde pourra être candidat. Je viens d'avoir 78 ans, donc, je ne compte exclure personne y compris moi-même », a assuré le chef de l'État ivoirien.

Le suspense de Ouattara

Alassane Ouattara continue ainsi de faire durer le suspense sur sa candidature à la prochaine présidentielle. À ce propos, il avait déjà déclaré que « la Côte d'Ivoire appartient aux prochaines générations. Mais comme je vois des hésitations au niveau de certains de ma génération, c'est pour ça que je n'ai pas annoncé ma décision. Mais soyez rassurés, mon intention est bien de transférer le pouvoir à une nouvelle génération, a assuré le président ivoirien. Mais, mais, mais… Attention ! Je veux que tous ceux de ma génération comprennent que notre…
Le Point Afrique
Lire tout l'article