A la une / Économie / Énergies fossiles

Des industriels déboussolés par la hausse et la volatilité des cours de l'énergie

www.lemonde.fr
lecture 3 min
assez facile
De nombreuses entreprises ne pourront pas répercuter cette augmentation non anticipée sur leurs prix de vente, ou seulement partiellement.
Dans l'usine Schneider Electric, à Grenoble, le 15 juin 2021. JEFF PACHOUD / AFP

La flambée de l'énergie a atteint Le Cheylas. C'est dans ce bourg de l'Isère que Winoa produit, dans des fours électriques ou au gaz, les grenailles servant à traiter les surfaces métalliques. Une usine, comme les huit autres exploitées dans le monde, classée « électro-intensive ». « Suivant les prix de l'énergie, celle-ci représente de 15 % à 20 % de nos coûts de production », calcule Henry-Olivier Mattout, directeur des achats du numéro un mondial du secteur, inquiet de « l'emballement » et de « l'extrême volatilité » des prix depuis le printemps.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi L'Europe au défi de la flambée des prix de l'énergie

Cette entreprise de 800 salariés n'est qu'un exemple parmi d'autres. Du boulanger de quartier à la multinationale de la sidérurgie comme British Steel, qui dénonce la « spirale hors de contrôle » des prix en Grande-Bretagne, en passant par la PME du papier-carton, de nombreuses entreprises sont durement touchées par l'envolée des coûts de…
Le Monde
Lire tout l'article