Élections. La gauche remporte les législatives en Norvège

www.humanite.fr
lecture 4 min
standard
Le nouveau premier ministre travailliste, Jonas Gahr Store, promet de réduire les inégalités, les tensions avec la Russie et d'organiser l'après-pétrole.
Vague de gauche en pays nordique. Après la Suède, le Danemark et la Finlande, la Norvège s'apprête à son tour à être dirigée par les sociaux-démocrates, une première en vingt ans. Lundi, les travaillistes emmenés par Jonas Gahr Store ont emporté les élections législatives avec 26,4 % des voix, soit un recul par rapport à 2017 (27,4 %). C'est la percée du Parti du centre (13,6 %), du Parti socialiste de gauche (7,5 %) qui permet de renverser la majorité (89 sièges sur 165) jusqu'alors acquise au « bloc bourgeois », la coalition de droite rassemblée autour du Parti conservateur, qui cumule en tout et pour tout 40,5 %, soit un recul de 8,4 points par rapport au précédent scrutin. Ne faisant partie d'aucune coalition, le Parti de l'environnement – les Verts – emporte, quant à lui, 3 sièges. Le parti Rouge devrait, lui, occuper 8 sièges au Storting, le Parlement monocaméral norvégien, avec 7 % des voix. « Nous avons attendu, nous avons espéré et nous avons travaillé si dur, et, maintenant, nous pouvons enfin le dire : nous l'avons fait ! » s'est félicité Jonas Gahr Store, à Oslo, devant les militants.

Une campagne axée sur les « gens…
Lina Sankari
Lire tout l'article