Actualité / Monde

En RDC, l'ONU alerte sur une hausse alarmante des violences

www.la-croix.com
lecture 3 min
assez facile
Les Nations unies ont publié mercredi 5 août un rapport relatant que 4 113 violations des droits humains auraient eu lieu au cours du premier semestre 2020. Un chiffre en hausse qui illustre le caractère endémique des conflits auxquels fait face le pays.
Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme (BCNUDH) rapporte, entre janvier et juin 2020, en République Démocratique du Congo (RDC), 4 113 violations et atteintes aux droits humains, incluant des exécutions, violences sexuelles et atteintes aux libertés fondamentales. Une hausse de 17 % par rapport au semestre précédent et de 39 % par rapport à la même période l'année dernière.

Ces chiffres indiquent « une détérioration de la situation des droits de l'homme dans les provinces en conflit, en particulier l'Ituri, le Sud-Kivu, le Tanganyika et le Nord-Kivu », s'inquiète l'ONU, qui alerte également sur le nombre élevé de civils tués dans ces provinces. Au cours des six premiers mois de 2020, au moins 1 470 habitants auraient été tués dans le cadre de conflits, soit, en moyenne, huit civils chaque jour.

Des conflits qui perdurent

Ce rapport illustre une situation endémique dans ce pays d'Afrique Centrale où les conflits sévissent depuis de nombreuses années. En effet, la partie orientale du pays « n'a jamais vraiment été pacifiée, rappelle Onesphore Sematumba, analyste chez International Crisis Group. Les groupes armés y font la loi avec une violence extrême…
Albane Thirouard
Lire tout l'article