Guerre des masques : réouverture du pont aérien entre la Chine et la France

www.lepoint.fr
lecture 4 min
assez facile
Un lot de 16 millions de masques bloqués en Chine arrivera dimanche à Roissy. Sans risque d'être récupéré par les États-Unis. Explications.
Le pont aérien entre la Chine et la France pour acheminer des millions de masques et du matériel médical vient de rouvrir. Il avait été suspendu après le renforcement des mesures sanitaires par la Chine et l'infection par le Covid-19 d'un pilote d'Air France. « Les vols devant assurer la liaison Paris-Charles-de-Gaulle-Shanghai-Paris-Charles-deGaulle verront leur itinéraire modifié en Paris-Charles-de-Gaulle-Séoul-Shangha-Paris-Charles-de-Gaulle, avec repos réglementaire de l'équipage à Séoul », indique Air France dans un communiqué.

« Shanghai est devenu une escale d'emport de fret uniquement », précise la compagnie aérienne. Pendant que le matériel sera chargé sur le tarmac dans le Boeing 777 tout-cargo ou dans les soutes d'un 777 habituellement utilisé pour le transport de passagers, les pilotes d'Air France n'auront pas le droit de sortir de l'appareil. Parti mercredi de Paris-Charles-de-Gaulle, un premier avion doit arriver avec du matériel médical ce jeudi soir.

Deux vols par semaine

Grâce à cette réouverture de la liaison aérienne, 16 millions de masques bloqués depuis une semaine dans un entrepôt à Shanghai arriveront dimanche 12 avril à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. « L'avion transportera une cargaison de 600 mètres cubes de matériel médical. Ce sont plusieurs lots destinés à des régions comme la Paca et les Hauts-de-France, des institutions, des mairies, comme celle du Cannet, des Ehpad, des hôpitaux, ou encore des entreprises privées, comme les distributeurs Carrefour et Casino, qui en ont besoin pour leurs employés », détaille au Point Mathieu Friedberg, directeur général de Ceva Logistics, filiale de la société de transports CMA-CGM.

La cargaison comprend des masques chirurgicaux et ceux, plus filtrants, de type FFP2 (protection respiratoire individuelle). Ils pourront servir aussi bien aux infirmières des hôpitaux du sud-est de la France qu'aux policiers municipaux. Deux vols-cargo affrétés par Ceva seront réalisés chaque semaine…
Olivier Ubertalli
Lire tout l'article