A la une / Election présidentielle 2022 / Rassemblement national

« Il est des batailles qu'on n'a pas le droit de perdre » : Marine Le Pen lance sa campagne pour 2022

www.lemonde.fr
lecture 6 min
assez facile
La présidente du Rassemblement national a officiellement cédé les rênes du parti d'extrême droite à Jordan Bardella, et détaillé les grandes lignes de son programme.
Fréjus le 12 septembre 2021. Discours de Marine Le Pen © CYRIL BITTON / DIVERGENCE « POUR LE MONDE »

C'est en avocate des « libertés » que la présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, s'est présentée, dimanche 12 septembre, lors de son discours de rentrée à Fréjus (Var). Sur la tribune, l'inscription « Le temps est venu » se détachait en grand sur un fond bleu, encadrée d'un compte à rebours vers le scrutin d'avril 2022 : « J − 210 ».

« Le temps est venu » : à Fréjus, on retrouve les couleurs traditionnels du #RN pour la rentrée de Marine Le Pen. U… https://t.co/7XPy8qUrqY — ITrippenbach (@Ivanne Trippenbach)

Muée en candidate des Français et plus seulement du RN, Marine Le Pen lance ainsi officiellement sa campagne pour l'élection présidentielle de 2022. Mais sans s'attarder sur son adversaire Emmanuel Macron ni sur les autres prétendants à l'Elysée, alors que la socialiste Anne Hidalgo a officialisé le même jour sa candidature. « Il est des batailles qu'on n'a pas le droit de perdre. (…) L'élection présidentielle de 2022 est de celle-là, et parce que nous n'avons pas le droit de la perdre, nous allons la gagner », a-t-elle lancé.

Pour se consacrer pleinement à sa campagne, la candidate d'extrême droite a passé officiellement la main à son numéro deux, le vice-président du RN, Jordan Bardella. Elle lui lègue un mouvement surendetté, et secoué par la déroute du RN lors des élections régionales en juin.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Marine Le Pen place Jordan Bardella à la tête du RN pour se consacrer à la présidentielle

Marine Le Pen et Jordan Bardella, à Fréjus, le 12 septembre 2021. © CYRIL BITTON / DIVERGENCE « POUR LE MONDE »

Garante des libertés

En écho à sa première affiche de campagne dévoilée jeudi et son slogan « Libertés, libertés chéries », inspirées d'un couplet de La Marseillaise, Marine Le Pen a fait de la défense des libertés l'axe principal de son discours de Fréjus. « La liberté n'est qu'un principe vide sans sa…
Le Monde avec AFP et Reuters
Lire tout l'article