Actualité / Norvège

Jonas Gahr Støre, un millionnaire à l'assaut des inégalités en Norvège

www.24matins.fr
lecture 4 min
assez facile
Il a fait une campagne tournée vers "les gens ordinaires". Multimillionnaire diplômé de Sciences Po Paris, le travailliste Jonas Gahr Støre, probable prochain Premier ministre en Norvège, n'a lui-même pas grand-chose à voir avec le commun des mortels.
Après la victoire de l'opposition de gauche aux législatives lundi, cet homme svelte et élégant de 61 ans va selon toute vraisemblance prendre les rênes du riche royaume scandinave à la tête d'un gouvernement dont les contours exacts et l'assise parlementaire restent à négocier.

Pour l'emporter, il a pris son bâton de pèlerin contre les "inégalités sociales" en Norvège, un des pays les plus égalitaires selon l'OCDE mais où le nombre de milliardaires a plus que doublé sous l'équipe de droite sortante.

"Maintenant, c'est au tour des gens ordinaires", a-t-il martelé.

Une croisade un peu contre-nature pour quelqu'un qui dispose d'une fortune considérable, supérieure à 140 millions de couronnes (environ 14 millions d'euros) selon le magazine Kapital, et qui se fait souvent égratigner pour ses "airs d'homme de droite".

"Mes finances ne sont pas ordinaires, mais beaucoup de choses chez moi le sont", assure-t-il à l'AFP.

L'héritier

Marié et père de trois enfants, Støre est un héritier à plus d'un titre.

Sa fortune, il la doit à la vente de l'entreprise familiale, un fabricant de poêles sauvé de la faillite par son grand-père.

Un héritier politique aussi, qui inscrit ses pas dans ceux de Jens Stoltenberg, dont il a été ministre des Affaires étrangères (2005-2012) puis de la Santé (2012-2013).

Quand son ami et…
Par Pierre-Henry Deshayes
Lire tout l'article