A la une / Société / Justice

Justice : le bilan contrasté du quinquennat Macron

www.lemonde.fr
lecture 4 min
standard
« Etats généraux de la justice » (1/3). Le chef de l'Etat lance, lundi, à Poitiers, les Etats généraux de la justice. S'il ne s'est intéressé que de loin à l'institution judiciaire au cours de son mandat, un grand nombre de réformes a été voté et le budget de la justice aura bénéficié d'une hausse historique.
Le président de la République Emmanuel Macron, lors d'une cérémonie à la Cour de cassation, au Palais de justice de Paris, en janvier 2018. FRANCOIS MORI / AFP

Le calendrier peut surprendre. A quoi pourront bien servir des Etats généraux de la justice lancés par le président de la République à six mois de la fin de son mandat ? Emmanuel Macron annoncera, lundi 18 octobre, au Futuroscope de Poitiers, une grande consultation, baptisée « Parlons justice ! », mâtinée de groupes de travail entre experts susceptibles de déboucher en février sur des propositions de nature à bouleverser l'organisation judiciaire.

C'est en recevant le 4 juin à l'Elysée, Chantal Arens et François Molins, les présidents du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), venus lui faire part d'une « désespérance collective » des magistrats, greffiers et fonctionnaires de justice, évoquant même un « système à bout de souffle », que le chef de l'Etat a décidé de lancer cette grande opération. La consigne passée au ministère de la justice, chargé de préparer dans le plus grand secret ces Etats…
Le Monde
Lire tout l'article