A la une / Disparitions / Livres

L'écrivain et éditeur Denis Tillinac est mort

www.lemonde.fr
lecture 4 min
assez facile
Très attaché à la Corrèze, l'écrivain avait notamment suivi les campagnes électorales de Jacques Chirac. Réactionnaire revendiqué, amateur de rugby, Denis Tillinac fut aussi le conseiller à la francophonie de l'ancien président.
Portrait de l'écrivain Denis Tillinac, pris le 14 juillet 2020 à Paris. LUDOVIC MARIN / AFP

Un an, jour pour jour, après la mort de Jacques Chirac, l'un des compagnons de route de l'ancien président disparaît. L'écrivain Denis Tillinac est mort à l'âge de 73 ans, dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte Le Point samedi 26 septembre. Son éditeur Albin Michel a confirmé au Monde qu'il est décédé durant la nuit alors qu'il se trouvait, comme chaque année, à la fête du livre « Livres en vignes », organisée dans le vignoble du Clos de Vougeot, en Côte-d'Or.

Journaliste à La Montagne à ses débuts, très attaché à la Corrèze, Denis Tillinac avait notamment suivi les campagnes électorales de Jacques Chirac, récit qu'il évoquait dans Spleen en Corrèze, paru en 1979. Denis Tillinac avait publié, en 2002, Chirac le Gaulois, aux éditions de La Table ronde, qu'il dirigeait. Il fut aussi le conseiller à la francophonie de l'ancien président. Les deux hommes s'étaient fâchés, lorsque Denis Tillinac avait soutenu Nicolas Sarkozy en 2007.

Réactionnaire revendiqué, amateur de rugby, il fut aussi responsable d'une maison d'édition et a signé plus de soixante ouvrages (romans, récits, essais, nouvelles, poésies, etc.), dont son dernier, Dictionnaire amoureux du Général (de Gaulle), a paru aux éditions Plon (2020).

De nombreux prix ont jalonné la carrière : le prix Roger Nimier pour L'Eté anglais (Robert Laffont) ou encore le grand prix de littérature Henri Gal,…
Le Monde
Lire tout l'article