L'industrie maritime en alerte après le piratage de l'armateur français CMA-CGM

www.zdnet.fr
lecture 3 min
standard
Après le piratage du géant français du transport maritime CMA-CGM, touché par un ransomware, ce sont désormais les quatre géants du secteur qui ont été victime de campagne de cyberattaque depuis 2017.
Technologie : Après le piratage du géant français du transport maritime CMA-CGM, touché par un ransomware, ce sont désormais les quatre géants du secteur qui ont été victime de campagne de cyberattaque depuis 2017.

Le géant français du transport maritime CMA-CGM a été touché par une attaque avec demande de rançon. Ainsi, les quatre plus grandes compagnies de transport maritime du monde ont désormais été touchées par des cyberattaques au cours des quatre dernières années.

Rappelons en effet que le groupe danois APM-Maersk a été ébranlé pendant des semaines par le ransomware NotPetya en 2017. En juillet 2018, la compagnie COSCO a également été paralysée par un ransomware durant près d'un mois. Enfin, en avril 2020, c'était au tour de la compagnie Mediterranean Shipping Company d'être frappée par une souche de malware sans nom, qui a fait s'écrouler son centre de données pendant plusieurs jours.

Il s'agit d'un cas unique, car il n'y a pas d'autre secteur industriel où les principaux groupes ont subi des cyberattaques majeures l'un après l'autre comme celui-ci. Bien que tous ces incidents soient différents, ils montrent un ciblage préférentiel du secteur de la navigation maritime. « Je ne suis pas sûr qu'ils soient plus ou moins vulnérables que les autres industries », relève pourtant Ken Munro, chercheur en sécurité chez Pen Test Partners, une société britannique de cybersécurité qui effectue des tests de pénétration pour le secteur maritime.

publicité

Un…
Catalin Cimpanu
Lire tout l'article