La Ligne droite: Comment Mercedes-Benz soutient les femmes entrepreneures

www.challenges.fr
lecture 5 min
standard
Mercedes-Benz France soutient les femmes entrepreneures via son programme de mentoring baptisé "La Ligne droite", auquel ont notamment participé Julia Bijaoui, la cofondatrice de Frichti et Cordelia Flourens, fondatrice de "Elles font YouTube".
La Ligne droite. Initié par Mercedes-Benz France dans le cadre de l'initiative internationale de la marque She's Mercedes lancée il y a cinq ans par la maison-mère, ce programme de mentoring a pour vocation de donner la parole aux femmes entrepreneures, en leur accordant une plus grande visibilité. Et ce, quel que soit leur horizon. "Pour les femmes, la route peut être un peu plus sinueuse que pour les hommes", souligne Clémence Madet, responsable du projet She's Mercedes France. "C'est pourquoi nous avons décidé de monter ce programme d'entrepreneures et de les soutenir, nous avons souhaité leur donner quelque part une route plus directe vers l'épanouissement et vers le succès".

A Angélique Touguet, également responsable du projet qui pourrait connaître une saison 2, de rappeler que l'histoire même de la marque est traversée par une femme, Bertha Benz, l'épouse d'un de ses fondateurs Karl Benz. "Elle a décidé d'entreprendre le plus long trajet en véhicule avec ses deux enfants, elle a fait plus de 100 kilomètres en 12 heures, à la fin 19e siècle", raconte Angélique Touguet. "Bertha Benz était vraiment une femme hyper audacieuse et très moderne pour l'époque et finalement elle a un peu créé l'automobile et changé nos mondes à jamais". Ce programme de mentoring est également parti d'un constat. "Une femme sur deux ne se reconnaît pas dans la communication automobile qui lui est adressée", donc avec La Ligne droite, nous portons cette idée de "faire bouger un peu les lignes", même si nous n'avons pas "la prétention de dire que nous allons révolutionner les codes de l'automobile". "En tant que femmes de l'automobile, nous avions en quelque sorte un rôle à jouer pour faire bouger les choses", souligne Angélique Touguet.

Julia Bijaoui -cofondatrice Frichti et Noélie Balez, cofondatrice de Pampa

Lire aussi Pourquoi les femmes doivent "oser" faire carrière dans l'automobile

Création d'une chaîne vertueuse

Concrètement, La Ligne droite est un programme de mentoring…
Laure Croiset
Lire tout l'article