La technologie nuit-elle au sport ?

www.courrierinternational.com
lecture 7 min
assez facile
Avec ses Vaporfly, chaussures dotées d'une lame de carbone, Nike a relancé le vieux débat sur le ternissement de la pureté de la performance sportive quand les prouesses technologiques s'en mêlent. La Fédération internationale d'athlétisme a beau avoir tranché, le chapitre est loin d'être clos.
NOUVEAU HORS - SERIE Les articles qui ont marqué l'année sont dans notre Best of 2019. 76 pages. > Commander

RÉSERVÉ AUX ABONNÉS Des places à gagner pour l'exposition Claudia Andujar, du 30 janvier au 10 mai 2020 à la Fondation Cartier. Je participe >

SALON DESTINATIONS NATURE Des places à gagner pour le salon ainsi qu'un week-end détente pour 2 en Sologne. Je participe >

NOUVEAU HORS - SERIE Le monde en 2020 : que nous réservent les mois qui viennent ? 76 pages. > Commander

OUI Elle va contre le principe d'égalité

– The Conservation, Londres

En 2019, un coureur kenyan – Eliud Kipchoge – a été le premier à courir un marathon en moins de deux heures. Mais cette performance (qui n'est pas un record homologué) n'a pas suscité que l'admiration. Elle a donné lieu à des critiques du modèle optimisé des baskets Vaporfly de Nike que portait Kipchoge. Certains craignaient déjà que cette chaussure ne transforme l'humble basket en dopage mécanique, et le record du Kenyan n'a fait que renforcer cette inquiétude.

Depuis, le prototype porté par Kipchoge a été interdit en compétition par la Fédération internationale d'athlétisme. Malgré tout, d'autres versions de cette chaussure resteront autorisées. Le nouveau règlement limite l'épaisseur de la semelle et son nombre de lames de carbone, qui servent à réguler l'énergie du coureur. En outre, tout nouveau modèle devra avoir été commercialisé auprès du grand public pendant quatre mois au moins avant de pouvoir être utilisé en compétition.

À lire aussi : Vu du Kenya. Eliud Kipchoge, le marathonien héros de tout un pays

Ces changements paraissent une solution juste et pragmatique à certains problèmes résultant des innovations technologiques dans le sport de compétition. En l'occurrence, tous les records mondiaux d'athlétisme resteront valides, mais des règles plus strictes auront été définies avant tout nouveau perfectionnement des baskets.

Cette démarche risque toutefois d'être critiquée, car les concurrents de Nike…
Lire tout l'article