Le forfait mobilité durable, un couac dans la politique pro-vélo du gouvernement ?

www.20minutes.fr
lecture 5 min
assez facile
Dispositif de la loi Mobilité de décembre 2019, le forfait mobilité durable permet aux salariés délaissant la voiture de bénéficier d'une prise en charge de leurs employeurs. Mais l'outil n'a pas eu la montée en puissance souhaitée… Parce que facultatif ?
Treize mille kilomètres d'infrastructures cyclables ajoutées aux 40.000 déjà existantes. Deux millions de vélos remis à neuf dans le cadre de l'opération Coup de Pouce Vélo. Des aides financières à l'acquisition de vélos*. Le programme « génération vélo » et ses 21 millions d'euros pour apprendre à 800.000 enfants à faire du vélo d'ici à 2024…

Ce mardi matin, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Jean-Baptiste Djebarri, ministre délégué chargé des Transports, ont présenté leur bilan des actions entreprises, sous ce quinquennat, pour développer la pratique du vélo en France. Notamment à travers le plan « Vélo et mobilités actives », présenté en septembre 2018 et qui ambitionne de tripler la part modale du vélo d'ici à 2024. De 3 à 9 %.

« Il nous reste encore du chemin à parcourir, mais je crois que nous mesurons tous que ce quinquennat aura été celui de la naissance d'une Nation du vélo », lance Barbara Pompili, estimant notamment que « l'adoption du plan vélo a été un tournant ».

En remplacement de l'Indemnité kilométrique vélo

Il y a toutefois un outil qui n'a pas eu la montée en puissance souhaitée. Celui du forfait mobilités durables, inscrit dans la loi d'orientation des mobilités promulguée en décembre 2019. Le dispositif remplace l'indemnité kilométrique vélo (IKV), lancée en 2016, qui permettait à une entreprise privée de verser une indemnité à ses salariés utilisant le vélo pour leurs déplacements domicile-travail. « Elle était calculée en fonction du nombre de kilomètres parcourus par le salarié, explique Aymeric Cotard, chargé d'animation réseau à Mieux se déplacer à bicyclette (MDB), association de défense des cyclistes. Comme son nom l'indique, le forfait mobilités durables, lui, est un forfait qui peut aller actuellement jusqu'à 500 euros par an. »

Des sommes exonérés d'impôt et de cotisations sociales pour l'employeur. « Le plafond est même de 600 euros depuis la promulgation de la loi Climat, cet été, dès lors qu'il est…
Fabrice Pouliquen
Lire tout l'article