Livraison de masques depuis la Chine : le pont aérien est "bien rôdé"

www.europe1.fr
lecture 3 min
assez facile
Pour s'approvisionner en masques, les pays du monde se tournent vers la Chine. La France a commandé de nombreux exemplaires qui arrivent grâce à un pont aérien d'urgence mis en place par différents acteurs dont Air France et Ceva Logistics, une filiale de la CMA-CGM. Mathieu Friedberg, directeur-général, détaille le dispositif sur Europe 1.
INTERVIEW

Masques, matériel médical, le pont aérien entre la France et la Chine fonctionne à plein régime pour faire face à la crise sanitaire du coronavirus. Les commandes de masques auprès des producteurs chinois atteignaient déjà les deux milliards d'exemplaires le 7 avril dernier selon le ministre de la Santé Olivier Véran, et doivent arriver en France d'ici la fin juin. Mathieu Friedberg, directeur-général de Ceva Logistics,(filiale de la compagnie CMA CGM, présente dans 70 pays) a pour mission, avec d'autres acteurs, d'établir ces liaisons aériennes. Il décrit sur Europe 1 le fonctionnement de ce pont aérien.

Une demande internationale et exponentielle

"Si on devait décrire les opérations de manière plus précise cela consiste à collecter les masques sur les lieux du production en Chine, les acheminer à l'aéroport de Shanghai où on les conditionne, on les met à bord des avions Air France, avec lesquels on a monté ce pont logistique, et à l'arrivée à Charles de Gaulle, on dédouane dans nos entrepôts et…
Mathilde Durand
Lire tout l'article